To Breathe

En habillant le dôme de la coupole historique d’un film diffractant les rayons du soleil en une infinité de couleurs, Kimsooja créée des paysages lumineux inédits et éphémères sur les surfaces extérieures et dans les espaces intérieurs de la coupole, au fil de la journée et des conditions météorologiques. L’artiste explore les qualités sensorielles et méditatives du grand magasin, invitant les spectateurs à porter leurs regards sur ces environnements lumineux, propices à la contemplation.

Une expérience singulière et confidentielle de To Breathe est proposée aux visiteurs dans l’espace de l’entre-deux coupole habituellement fermé au public, à travers la diffusion de l’œuvre sonore The Weaving Factory (2004/2013) dans l’ensemble de l’espace.

Une œuvre à découvrir jusqu'au 30 juin 2023
Galeries Lafayette Paris Haussmann
40 boulevard Haussmann 75009 Paris

#Kimsooja #ToBreathe

Courtesy Mathilde Assier - © GALERIE DES GALERIES
Home-Page - © GALERIE DES GALERIES

Kimsooja

Née en 1957 à Daegu, Kimsooja est une artiste à la renommée internationale dont la pratique mêle performance, vidéo, photographie, jusqu’à des installations sur site qu’elle investit par des jeux de lumière et des ambiances sonores.

Invitée dans plus de 40 biennales et triennales d’art contemporain, elle a représenté la Corée du Sud pour la 24e Biennale de São Paulo en 1998 et la 55e Biennale de Venise en 2013. Son travail a fait l’objet d’expositions personnelles au MoMA PS1, au Palais de Cristal / Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, au Vancouver Art Gallery, au Kunsthalle Wien, au Kunsthalle Bern, au Musée d’art contemporain de Lyon, au Musée d’art moderne de Saint-Etienne, au Guggenheim Bilbao ou encore au Centre Pompidou-Metz.

Kimsooja a enseigné aux Beaux-Arts de Paris (2008-09) et a été nommée Chevalier de l’ordre des arts et des lettres en 2017. En septembre 2022, elle a inauguré des vitraux conçus pour la cathédrale de Metz, dans le cadre de la commande publique de l’Etat célébrant le huitième centenaire de la cathédrale.

Photo Giannis Vastardis. Courtesy Kimsooja Studio.

Artiste nomade ayant fait de l’exil et du voyage le nœud de son travail, Kimsooja mène une réflexion sur le thème du déplacement de soi et des autres, et des récits qui en découlent. Depuis plus de 40 ans, l’artiste concentre sa pratique autour d’un aspect culturel intemporel de son pays : le bottari, mot sud-coréen désignant un paquet enveloppé de tissu, que Kimsooja identifie comme un monde autonome – mais qui, tel un récipient, peut tout contenir, matériellement et conceptuellement. L’artiste se réapproprie cet objet et sa symbolique : à travers lui, Kimsooja observe et questionne l’expérience contemplative des migrations, du départ, de l’arrivée et du transit, en abordant le statut de soi et des autres.

Ces dernières années, l’artiste a transposé le bottari à l'échelle des lieux à travers le projet To Breathe : un ensemble d'œuvres in situ dans lequel Kimsooja enveloppe les espaces avec des films diffractants qui activent leurs architectures et révèlent leurs histoires. Avec une légèreté de touche référant à la pratique du “non-faire” : Kimsooja modifie l’espace en envisageant toute la structure architecturale comme un bottari de lumière.

Home-Page - © GALERIE DES GALERIES
Home-Page - © GALERIE DES GALERIES
Home-Page - © GALERIE DES GALERIES

La série To Breathe

Kimsooja a conçu To Breathe pour la première fois en 2006, en transformant le bottari en une forme architecturale : l’artiste enveloppe dès lors des espaces avec des films diffractants qui activent leurs architectures et en révèlent leurs histoires, tels des bottari de lumière.

Réagissant à l’environnement naturel, To Breathe est une œuvre mouvante qui capte les transformations de la lumière au fil des changements météorologiques et de la course du soleil. Quand il est traversé par les rayons lumineux, le film diffractant crée des spectres arc-en-ciel éphémères qui évoluent lorsqu’on déambule dans l’espace. Le spectateur est invité à contempler des paysages irisés uniques, advenus par le principe du “non-faire” cher à l’artiste.

Initiée en 2006 à l'occasion d'une commande pour le Palais de Cristal à Madrid, la série To Breathe trouve de nouvelles occurrences au fil du temps et des lieux, parmi lesquelles le Centre Pompidou-Metz, (2015-16) ou le Leeum Museum of Art de Séoul (2021).

Photos Jaeho Chong. Courtesy Kimsooja Studio

Home-Page - © GALERIE DES GALERIES

"Respirer"

Dans l’entre-deux coupole, l'installation To Breathe se vit au rythme du souffle de l'artiste à travers une œuvre sonore intitulée A Weaving Factory diffusée dans l’espace.

D’abord lente et à peine perceptible, la respiration s’accélère, devenant de plus en plus présente. L’énergie du souffle se mêle alors à l’expérience sensible de la couleur. Au cœur d’un espace chromatique changeant, porté par les inspirations et expirations, le spectateur est invité à vivre un moment méditatif et contemplatif singulier. En rendant visible et perceptible deux principes essentiels de vie - l’air et la lumière - l’artiste infuse le grand magasin d’une énergie créatrice, qu’elle propose à chacun d’expérimenter et de ressentir activement.

“To breathe” fait également écho à l’une des particularités du grand magasin où dès le début du XXe siècle, le tout Paris se presse pour profiter du panorama en surplomb de la ville. À une époque où l’air était réputé plus pur en altitude que dans les rues, les visiteurs se rendaient sur la terrasse pour prendre l’air, respirer et profiter d’une expérience unique dans la capitale.

Home-Page - © GALERIE DES GALERIES
Home-Page - © GALERIE DES GALERIES
Home-Page - © GALERIE DES GALERIES
Brèves
Home-Page - © GALERIE DES GALERIES
Martine aux Galeries Lafayette
Les Galeries Lafayette invitent l’iconique personnage de Martine à découvrir leur magasin du boulevard Haussmann dans un album inédit, publié aux éditions Casterman. Une invitation à (re)visiter le plus emblématique des Grands magasins parisiens à travers les yeux de l’héroïne. En vente en exclusivité aux Galeries Lafayette Haussmann et dans le réseau de magasins de l’enseigne.
Home-Page - © GALERIE DES GALERIES
Patrimoine : soutien à la recherche
Le groupe Galeries Lafayette instaure une subvention de 3 000 € pour le soutien à la publication ou la valorisation de travaux de recherches visant à concourir au rayonnement du patrimoine historique et culturel du grand magasin. En 2023, cette subvention accompagnera Jérémie Cerman, pour la publication de ses travaux de recherche sur Maurice Dufrêne.

GALERIE DES GALERIES prend en charge de nombreux navigateurs
mais il semble que celui-ci soit obsolète,
veuillez utiliser le navigateur Google Chrome ou bien mettre à jour votre navigateur.

GALERIE DES GALERIES supports many browsers
but it seems that it is obsolete,
please use the Google Chrome browser or update your browser.