Depuis leur création en 1993, les Grands Prix de la Création de la Ville de Paris récompensent tous les ans, professionnels et entreprises des secteurs du design, de la mode et des métiers d’art.

Les Grands Prix s’inscrivent dans une politique ambitieuse de la Ville de Paris en faveur des métiers de création et incarnent la richesse, la singularité et la force de la création parisienne. Visibilité, accompagnement et soutien financier, les lauréats reçoivent chacun une dotation de 18 000€, le soutien des Ateliers de Paris et ses partenaires ainsi que la reconnaissance des professionnels du secteur qui participent au jury. Pour cette nouvelle édition, la Ville de Paris confie la présidence à 3 personnalités des métiers de création : Sakina M’Sa pour la mode, matali crasset pour le design et Mathias Kiss pour les métiers d’art. Installés à Paris et ouverts sur le monde, les 3 présidents de jury sont des ambassadeurs éclairés et généreux qui participent au rayonnement de la capitale. Les Grands Prix de la Création récompensent 6 professionnels : 3 Grands Prix de la Création et 3 Prix Talents Émergents dans les secteurs du design, de la mode et des métiers d’art.
Une dotation de 18 000€ est attribuée aux lauréats. Chaque prix est doté de 8 000€ par la Ville de Paris et enrichi via le Fonds pour les Ateliers de Paris par des partenaires privés : le Groupe Galeries Lafayette, la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin, ESMOD, Roger Pradier, la Fondation Rémy Cointreau et Victoire. Outre la dotation, les lauréats bénéficieront d’une visibilité offerte par les partenaires médias et associés : Intramuros, AD Magazine, La Gazette Drouot, Fashion Network, Première Classe, Paris Design Week, Maison&Objet, Ipocamp, Joyce Gallery et Eyes on Talents.
Ce concours est ouvert aux entreprises et professionnels français de la mode, du design et des métiers d’art exerçant depuis au moins un an au 15 octobre 2020. Les critères de sélection sont la créativité, le savoir-faire et l’exigence de qualité, la stratégie de développement de l’entreprise et son engagement dans la transmission ou l’innovation.
Toutes les infos : www.ateliersdeparis.com/grands-prix-de-la-creation/
Après une présélection, les finalistes seront invités à présenter leur projet devant un jury les 19 et 20 novembre. Les lauréats seront dévoilés le 3 décembre à l’Hôtel de Ville.

Grands Prix de la Création de la Ville de Paris - © Galerie des Galeries

SAKINA M’SA - JURY MODE

Originaire des Comores, Sakina M’Sa a vécu sa jeunesse en France, entre Marseille et Paris. Elle exerce depuis toujours une mode avec une vision avant-gardiste. Son mantra ? Plus de style pour plus de sens.
Sakina M’Sa a lancé sa marque éponyme il y a 15 ans, avec l’ambition d’inventer une chaîne de valeurs inclusives où les personnes en difficulté, les ateliers des pays du Sud seraient impliqués dans un respect de la dignité humaine. Les ateliers du tissu social ont été créé s dans une tour HLM au coeur du 93 en impliquant toutes les couches de la société à la fabrication d’une collection de mode. Puis, à Barbès, son studio et son atelier se sont investis dans l’économie sociale et solidaire en créant des collections réalisées avec des tissus recyclés des prestigieuses maisons. Elle conçoit le vêtement comme social, et la mode comme un superbe outil de valorisation et d’émancipation.
Pionnière de la « mode éclairée », Sakina M’Sa s’efforce de créer chaque jour une mode à la fois légère et responsable. Elle la souhaite hédoniste, transparente, inclusive et favorisant l’empowerment des femmes.

Grands Prix de la Création de la Ville de Paris - © Galerie des Galeries

matali crasset - JURY DESIGN

matali crasset est designer industriel de formation et envisage le design comme une recherche. Elle travaille à partir d’une posture décentrée qui lui permet à la fois d’intervenir sur la vie quotidienne et de projeter des scénarii pour le futur.
À partir de rencontres, d’ateliers de création, de réflexions et d’envies communes, elle travaille avec des porteurs de projets différents mais qui tous ont la conviction que les dynamiques collectives engendrent des scenarii plausibles de lien social.
C’est finalement autour de la question du vivre ensemble que s’organisent les fictions, les récits et le sens du travail de matali.

Grands Prix de la Création de la Ville de Paris - © Galerie des Galeries

MATHIAS KISS - JURY MÉTIERS D’ART

Mathias Kiss mène une réflexion autour de la déconstruction de l’héritage classique à la croisée de la peinture, de
la sculpture et de l’architecture. Son travail provoque l’effacement des barrières entre l’art et l’artisanat, dans la
lignée de courants comme le mouvement Arts & Crafts ou l’école du Bauhaus.
Il acquiert une maîtrise du vocabulaire académique chez les Compagnons par la connaissance des savoir-faire appliqués
à la restauration des monuments historiques et des styles qui ont façonné l’histoire de l’ornement. Au terme de son
apprentissage, Mathias Kiss éprouve le besoin de s’affranchir des dogmes dictés par sa corporation. Débute un travail de
questionnement artistique au sein duquel les éléments de décor sont déviés de leur statut iconique ou de leur fonction.
Ils investissent le champ de l’abstraction pour devenir sculptures, toiles ou installations in-situ.
Parallèlement, son vocabulaire stylistique s’affirme dans un héritage diamétralement opposé à sa culture d’origine. En évoluant vers un radicalisme des volumes et des lignes, il donne lieu à une perception moderniste de ses oeuvres.

GALERIE DES GALERIES prend en charge de nombreux navigateurs
mais il semble que celui-ci soit obsolète,
veuillez utiliser le navigateur Google Chrome ou bien mettre à jour votre navigateur.

GALERIE DES GALERIES supports many browsers
but it seems that it is obsolete,
please use the Google Chrome browser or update your browser.